Un cadeau qui n’a pas de prix

dsc00210.jpg

Un cadeau qui n'a pas de prix dans Public chéri.... mp3 extrait5.mp3

Mes chers amis,
Avant toute chose, laissez-moi vous dire comme je suis heureuse de vous avoir rencontré cet été au fil des marchés. Votre présence, votre chaleur, votre soutien, votre écoute et toutes vos émotions m’ont enveloppé comme une large et longue étoffe de soie ; douce, fraîche et délicieuse.

Nous avons partagé ces moments insolites et porté ensemble par petites touches une sorte d’onirisme à la juste mesure de la vie joyeuse et colorée de nos marchés.

Je m’en vais vers l’hiver avec un pincement au cœur. Vous allez me manquer. Mais le printemps revenu, nous serons à nouveau en route vers vous pour écrire les nouvelles pages de notre histoire commune, belle, poétique, remplie de sourires, de respect et de surprises rigolotes.

De nombreuses personnes ont donné le meilleur d’elles-mêmes pour qu’il me soit possible de venir vous jouer mes « Danses  de l’Amarrage», mais c’est un réel honneur que vous leur avez rendu en nous témoignant avec autant de générosité votre goût pour ce concert. En leurs noms, je vous adresse ma plus profonde gratitude.

Quant à moi, j’ai vécu grâce à vous cet été ce qu’il peut arriver de plus beau à une artiste. La certitude que son travail est entendu et aimé. La conviction d’être à sa place. Forte de cela, forte de vous, je ne peux perdre courage et c’est un cadeau qui n’a pas de prix.

Nous allons continuer notre bonhomme de chemin, et grâce à votre soutien manifeste, (vous êtes déjà près de trois cents vagues qui accompagnent le vaisseau !!) nous allons poursuivre les concerts cet hiver auprès des populations fragiles ou isolées.

Nous vous donnerons des nouvelles régulières sur nos actions, et je vous inviterai à venir me rejoindre dans les prochains mois sur mon Blog.

En attendant, c’est la gorge serrée que je range mon piano loin des marchés, pour cause d’hiver, jusqu’au printemps prochain….

Si vous avez envie de nous faire intervenir dans un lieu qui vous est cher, n’hésitez pas, écrivez-nous.

Bon courage à tous, très grosse bise et à bientôt

Rachel



Tu es passée

Je suis le tilleul séché de tes yeux, le blé tressé de tes cheveux.
Le lait tiède et cru de ta peau.
Je suis la nuit bleue de tes veines, l’ivoire intact de tes dents,
la plume épaisse de tes cils en demi-lune qui battait.
Je suis le vernis sur tes ongles, les bracelets à tes poignets,
les poésies que j’inventais sur tes miroirs.
Je suis les larmes qui reviennent, le vide que tu es devenue.
Je suis tes baisers, tes grimaces, tes rires, tes rêves d’enfant.
Je suis nos retrouvailles, je suis notre tristesse, je suis nos souvenirs.
Tu es passée.



Le pollen de la discorde

Si tu as 20 minutes à toi, tu peux regarder ça.
Y a des perles que si c’était pas si grave, on s’en taperait le cul par terre en pissant de rire !!!!

Tu découvriras par exemple comment les conseillers ARVATIS expliquent aux agriculteurs que le pollen du maïs ne se déplace pas (ni avec les vents ni avec les abeilles) parce qu’il est trop lourd (!!!!!!!!)
ou comment des hauts fonctionnaires de l’état tentent de rassurer les apiculteurs en leur disant que si les abeilles vont sur le maïs, peut-être bien que c’est juste pour faire les andouilles et qu’elle n’en consomment rien (!!!!!!!).

Si si, je te jure, c’est dans la vraie vie et c’est aujourd’hui. Mamma mia……

http://www.blip.tv/file/347281/



djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS
| Corsica All Stars [CAS]
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_