Maramours-moi a little bit

Rien ne vaut un dimanche ensoleillé qui commence par un concert sur le marché !!

Jusqu’au soir, t’as tous les globules caressés par de l’amour à toi, mon trésor, qui t’es assis dans l’herbe pendant une heure malgré les odeurs de caca de chiens qui te perturbent l’oreille, et par de l’amour à moi qui sait attraper ton coeur comme à la corde à sauter, avec les notes qui s’envolent de mes doigts pour nous enlacer….

Alors ça m’a donné une idée…

Tu peux acheter la poupée que j’ai fait spécialement pour nous, avec sa boîte à épingles maraboutées, et toute la semaine, tu me cloutes partout en envoyant tes meilleures pensées à la douceur du soleil toulousain !!!

untitled1.jpg

Comme ça, avec un peu de chance, dimanche, ça recommence !!!

Des gros gros bisous enchantés.



Tom et Jerry



Dear Sun

4ans.jpg

T’as beau ne supporter ce monde qu’à grandes lampées de Benson & Hedges,

n’avoir ni amour, ni enfant,

ni jardin ni gloire ni tunes….

Y a des jours en automne où le soleil brille tellement beau

qu’à l’intérieur, t’es chaviré comme ça.

Paul Mac Cartney & The Wings. Dear Boy. Ram. 1971.

I guess you never knew, dear boy, what you have found,
I guess you never knew, dear boy,
That she was just the cutest thing around,
I guess you never knew what you had found,
Dear boy.

I guess you never saw, dear boy,
That love was there.
And maybe when you look too hard, dear boy,
You never do become aware,
I guess you never did become aware,
Dear boy.

When I stepped in, my heart was down and out,
But her love came through and brought me ’round,
Got me all and about.

Dear boy,
Dear boy, dear boy,
Dear boy.

When I stepped in, my heart was down and out,
But her love came through and brought me ’round,
Got me all and about.

I hope you never know, dear boy,
How much you missed.
And even when you fall in love, dear boy,
It won’t be half as good as this.
I hope you never know how much you missed,
Dear boy, how much you missed



Lebanon Love

Il y a deux ans, je devais m’envoler pour le Liban.

Et puis Jemaïel s’est fait assassiner la vieille de mon départ. Chaos.

Je n’ai pas trouvé le temps et l’argent nécessaires pour faire ce voyage ensuite.

Et mon ami est mort.

Depuis, quand vient l’automne, j’ai l’âme qui dérive dans des réminiscences de tabac blond, de mandarines, de pistaches et de cèdre.

J’aurais tant aimé connaître la lumière, le vent et le parfum de Tripoli.
Me balader à son bras, dans son pays…

libanonlove.jpg

Il sent l’orange et la mandarine, il est vert comme une olive,
caressant et mélodieux comme l’amour que je porte pour deux.

« Lebanon Love », ma mélancolie orientale.

30% beurre de karité brut
30% huile de plame rouge
20% hule d’olive
20% huile de coco vierge

Surgraissage à 4% puis à la trace :

4% huile d’avocat
8% de rhassoul
0,8% d’HE de cèdre
0,8% d’HE d’orange douce
0,4% d’HE de mandarine rouge

Les huiles essentielles d’agrumes sont photosensibilisantes.



Le Black Panther’s…. à tomber par terre’s !

blackpanther.gif

Si tu crois que Tatie elle t’a fabriqué un savon au chocolat qui a l’odeur délicieuse du gâteau qui sort du four, tu te fous le doigt dans l’oeil.

Donc, si tu veux un savon au chocolat qui sent le gâteau qui sort du four, passe ta route et va voir chez Plumeau si y en a, celui-là, l’est pas pour toi.

Parce que Tatie qui se paie jamais ta tronche, elle t’a pas fait un savon avec des colorants et des arômes de synthèse, elle t’a fait un savon black de chez black, nature de chez nature, avec du beurre de cacao brut bio à la base, et du beurre de cacao noir bio en surgras.

C’est la première fois que j’utilisais du beurre de cacao noir, et laisse-moi te dire que c’est une tuerie ! Quand il a fondu, j’ai cru que j’allais m’évanouir tellement la texture était splendide. La même que dans la pub de Monsieur Chocolat quand il coule la tablette. Et la couleur… et l’odeur…. J’en pouvais plus !!

La trace est arrivée à la vitesse de la lumière, j’ai versé à tout berzingue le beure de cacao noir dans la pâte, et là, tout le bain est devenu chocolat noir-c’est-noir…. Une merveille ! Exit la poudre de cacao que j’avais prévue pour prononcer la couleur – exit, exit, exit.

blackphoto.jpg
 

Le Black Panther’s (ben oui, si t’avais été là, ça t’aurait sauté dans le cerveau aussi que c’est son nom ) n’est pas pour les fillettes qui attendent le prince charmant dans des odeurs de chiotte cause qu’elles le valent bien. Le Balck Panther’s a une odeur discrète légèrement biscuitée issue des beurres qui le composent. Point barre.

Dedans y a rien de pourri, dehors y a rien qui flatte. Disons, si t’as besoin d’une métaphore, que c’est l’inverse exacte de Tom Cruise.

Ce premier bain est surgraissé à 8 %. Il convient donc aux cuirs sensibles qui doivent être bien nourris.

Et si ton Zhom te gueule que c’est trop gras, tu lui dis que c’est les KKbeurks du commerce qui décapent, et que depuis que tu fais dans le caviar, tu peux plus blairer les oeufs de Lump.

Et tu rajoutes :

25% huile de coco vierge : hydratante, émolliente

30% huile de palme : très utilisée en savonneire pour remplacer la graisse de nos copains les zanimaux, elle donne des pains durs et une mousse onctueuse

10% huile de noisette : apaisante, adoucissante

10% huile d’olive : assouplissante, voir savon de castille.

15% huile d’avocat : anti-ride, adoucissante

10% beurre de cacao brut : protecteur, nourrissant, assouplissant

Surgraissage à 5%, puis à la trace :

3% Beurre de cacao noir : les bienfaits du beurre de cacao normal avec en + toutes les vitamines
et les oligo-éléments du cacao lui-même

vitamine E : anti-oxydant
extrait de pépin de pamplemousse : fongicide, microbicide.

Si après ça, il continue à t’embêter, tu lui dis que tu vas faire un geste pour les forêts du globe et que tu lui prendras sa graisse à lui pour remplacer l’huile de plame la prochaine fois.

Ma non, tords pas ta moue, c’est pour de rire ….



Dans la lucarne, l’horizon.

Si tu ne l’as pas déjà vu, ne te prives surtout pas de regarder cet excellent film…. C’est, je crois, ce que j’ai vu de mieux en ce moment à propos de notre bon vieux Sieur Pognon.

T’as besoin de quatre quarts d’heure, certes, mais je t’assure qu’ensuite, tu as l’oeil bien brillant et le poil lustré comme un miroir. Bref, en une heure, t’es tout beau, tout neuf, tout ragaillardi.

T’as juste envie d’aller te balader sur une colline devant à une belle ligne d’horizon.

http://www.dailymotion.com/video/k1pzZEp0EEVQf9sNA8

L’argent – partie 1 – 15 mn

http://www.dailymotion.com/video/k71EbozVNK9uD7sNFr

L’argent – partie 2 – 15 mn

http://www.dailymotion.com/video/k7fMp86vtVw6nBsNOc

L’argent – partie 3 – 15 mn

http://www.dailymotion.com/video/k3438pHhNaGGrBsNNU

L’argent – parite 4 – 15 mn



My Frida Kahlo

fridakahlo1.gif

Ma Kézako ??? que tu te demandes en te grattant la tête ????

C’est mon oeuvre d’hier, car j’ai commencé, vois-tu, mon labeur pour te préparer quelques petits paniers de Noël….

Et comme ça fait deux années de suite que je me fais avoir par the fucking calendar qui va toujours plus vite que moi…. Je me suis dit qu’il était grand temps de s’y mettre.

Je te présente donc Mlle Frida Kahlo, baptisée de la sorte par mes soins en hommage à la Dame qui portait le même nom.

Il s’agit là de l’ interprétation que j’ai faite avec ce qu’il y avait dans mes placards de la merveilleuse « Belle de Lima » de Tallulah, dont tu trouveras la recette ici.

Alors merci merci merci Tallulah, Ô grande inspiratrice devant l’Éternel, parce que cette crème est un délice.

D’une franche couleur blanche comme une nuage de lait dans le thé d’Albertine, son odeur est fraîche, sensuelle et fleurie.

Sa texture de « crème fouettée », riche, onctueuse et fondante, pénètre rapidement la peau sur laquelle elle laisse une sensation de douceur comme du velours. (Pas de gras, que neni, pas de gras qui luit !!! )

Elle matifie et illumine le teint sans assécher la peau (si si j’te jure !!! ) sur laquelle elle dépose une sorte de voile claire adolescent….. Pour faire simple, t’es toute rose comme si tu t’étais plongée la tête dans une bassine remplie de rosée matinale de septembre. Je te re-jure !

Je t’entends trépigner des pieds, Impatiente !! Ma Kékya dedans ???

Dedans, al s’est pas foutu de ta tronche, Tatie.

Voici voilou la recette, et le pas-à-pas si t’y connais rien, c’est par là ou encore par là.

PHASE ACQUEUSE (65%)

6 gr Miel hydratant
(le miel hydratant possède les mêmes propriétés que la glycérine, puissance 10. C’est un actif super hydratant de premier choix)
85 gr eau stérilisée.

PHASE HUILEUSE (30%)

2 gr Acide stéarique
2 gr Alcool céthylique
7 gr Cire émulsifiante végétale
3 gr Cire de riz
(
La cire de riz est obtenue à partir de l’enveloppe du grain de riz et de son germe. C’est une matière première qui apporte un toucher très doux et plus riche aux crèmes et aux baumes, avec un effet filmogène qui prévient la déshydratation de la peau.)

7 gr Squalane végétale
(Le squalane végétal possède une très grande affinité avec la peau. C’est en fait l’un des principaux composants du film hydrolipidique protégeant la peau des agressions extérieures. Cet actif protège la peau de la déshydratation et apporte souplesse et douceur à la peau.
10 gr HV de son de riz
(L’huile de son de riz contient plus de 100 antioxydants : des vitamines, des minéraux, des enzymes, des acides gras…)
5 gr HV d’Avocat
(Obtenue à partir de la pulpe d’avocat, elle constitue une excellente huile anti-ride avec des propriétés pénétrantes exceptionnelles)
2 gr HV de Noyau d’Abricot
(Extraite des noyaux d’abricot, cette huile est connue pour son effet anti-ride et rajeunissant sur tous les types de peau. Elle est connue pour raviver le teint et constitue une excellente base pour les mélanges d’ huiles essentielles.)

PHASE ACTIVE (5%)

0,56 gr Vit E (anti-oxydant naturel)
2,8 gr mirroir de sucre (protège la peau de la déshydratation)
1,4 gr extrait CO2 de Baies d’Argousier (cet extrait exceptionnel aide à soulager les coups de soleil, aide au renouvellement cellulaire, calme les peaux fragiles et abîmées et possède des propriétés anti-inflammatoires)
1,4 gr Vitamine A. (C’est le nom qu’emploient les gueux normaux pour dire « Rétinol », promesse tenue.)
1,4 gr d’ Huiles Essentielles, soit :

5 gtes Rose (la Reine des Reines – Astringente, tonique, régénérante et anti-ride)
5 gtes Bois de Hô (Régénératrice tissulaire)
5 gtes Géranium Bourbon (Anti-infectieuse, antiseptique, illumine le teint)
5 gtes Bois de Santal (Régénérante cutanée, revitalisante tissulaire)
5 gtes Ylang Ylang ( Régénératrice cellulaire et antiseptique, séborégulatrice)
3 gtes Palmarosa (Astringente, stimulante cellulaire, hydratante et cicatrisante)

0,56 gr conservateur (pour pas te refiler des saletés qui pourraient t’envoyer à l’hosto vu que malgré toutes les précautions d’usage, on ne laborente pas en milieu stérile). Le pourcentage doit être ajusté selon le conservateur choisi (Plantaserve Q , conservateur K, Natragard …. )

(attention, j’ai un peu chargé les huiles essentielles pour cette crème. Normalement, on se contente de 0,8%, et moi, je suis monté à 1%. Il faut donc ne pas insister sur le contour de l’oeil et vérifier sur une petite surface de peau qu’elle ne provoque pas de réaction de brûlure, ou alors baisser les doses pour atteindre 0,8% du poids TOTAL de la crème. )

Voiloou. Ben, c’est du sport !

PS : Je t’aurais bien fait une petite photo, mais y a un voyou qui m’a taxé mon chargeur alors mon appareil ne sert plus à rien du coup ! Et je ne me souviens même pas qui c’est, le voyou (Avis à la population). Il Faut donc te contenter de l’étiquette. Sorry !



Fidel Castro Ruz, le 26 septembre 2008

EDIT : Suite à quelques remarques que j’ai reçu, pas forcément gentilles, je dois éclaircir certaines choses. Je n’ai pas une passion particulière pour Castro, ni pour aucun politique d’ailleurs, abstraction faite de Louise Michel, mais c’est comme qui dirait bien loin tout ça. Je n’ai de passion que pour la musique, les grands crus et les huiles essentielles, ce qui somme toute est la même chose.

Simplement, ce texte m’a paru plus intéressant que les commentaires à propos de la crise monétaire qui alimentent la presse française actuellement. Plus intéressant, plus positif aussi, car il pose notre regard sur des perspectives, contrairement à la propagande néo-libérale des néo-cons qui bouchent tout horizon et nous transforment en zombis.

Qu’il émane de Castro et que ça en défrise certains, ça me fait un peu penser aux enfants qui refusent de manger des huîtres parce qu’elles ont une sale gueule.

Sur ce, régale-toi.

« Le socialisme démocratique »
de Fidel Castro Ruz

Je ne souhaitais pas écrire une troisième « réflexion », mais je ne peux laisser cela pour lundi.

Le « capitalisme démocratique » de Bush a une réplique exacte : le socialisme démocratique de Chavez. Il ne saurait y avoir manière plus précise d’exprimer la grande contradiction entre le Nord et le Sud de notre hémisphère, entre les idées de Bolivar et celles de Monroe.

fidelcastro01.jpg

Le grand mérite de Bolivar est de l’avoir instauré quand les moyens de communications modernes n’existaient pas, pas même le canal de Panama. Non plus que l’impérialisme des États-Unis ; il y avait seulement les trois colonies de langue anglaise qui, réunies, devinrent indépendantes en 1776 avec l’aide de la France et de l’Espagne.

Comme s’il avait été capable de voir à travers les siècles, El Libertador proclamait en 1829 : « Les États Unis paraissent destinés par la Providence à accabler l’Amérique de misères au nom de la liberté. »

Hugo Chavez est un soldat vénézuélien dans l’esprit duquel germèrent de manière naturelle les idées de Bolivar. Il suffit d’observer comment chemina sa pensée passant par les diverses étapes du développement politique à partir d’une origine humble, de l’école, de l’académie militaire, de la lecture de l’histoire, de la réalité de son pays et de la présence humiliante de la domination yankee.

Il n’a pas été général et n’a pas eu sous ses ordres les divisions armées ; il ne fit, ni ne pouvait faire un coup d’état, il ne voulait ni ne pouvait attendre. Il s’est rebellé, a assumé la responsabilité de ses actes, a transformé la prison en école, a conquis le peuple et l’a gagné à sa cause en étant loin du pouvoir ; il a gagné les élections en dépit d’une Constitution bourgeoise, a juré sur le document moribond une nouvelle loi pour les lois, s’est heurté aux idées préconçues de la gauche et de la droite et a entrepris la Révolution Bolivarienne dans les conditions subjectives les plus difficiles de l’Amérique latine.

Pendant dix ans, depuis qu’il est président de son pays, Chavez n’a jamais cessé de semer des idées à l’intérieur et à l’extérieur de sa patrie.

Aucune personne honnête ne peut douter qu’au Vénézuéla il y a une véritable révolution en marche, et que là se développe une lutte exceptionnelle contre l’impérialisme.

Il faut signaler que Chavez ne se repose pas une minute, qu’il lutte au Vénézuéla et qu’en même temps il voyage systématiquement dans les capitales des pays d’Amérique Latine et des pays importants d’Europe, d’Asie et d’Afrique. Il communique heure par heure avec la presse nationale et internationale, il ne craint d’aborder aucun thème, il est écouté avec respect par les principaux leaders du monde, il fait un usage correct et efficace du pouvoir réel de sa Patrie en tant que pays qui possède les plus grandes réserves établies de pétrole du monde, accompagnées de gaz en abondance, et il élabore un programme national et international sans précédent.

Quand il signe un contrat d’association entre GAZPROM (Russie) et PDVSA (Vénézuéla) pour la recherche et l’exploitation d’hydrocarbures, il crée en ce domaine une association qui n’a pas d’égale dans le monde. Son association économique avec la Chine, la Russie, certains pays d’Europe, et d’autres dont les ressources sont abondantes en Amérique Latine et en Afrique, dégage des forces libératrices pour ouvrir le chemin à un monde multipolaire. Il n’a pas exclu les États-Unis de l’approvisionnement en énergie et des échanges commerciaux. C’est une conception objective et équilibrée.

Il a instauré pour la Patrie une révolution socialiste, sans exclure les données importantes de la production.

Pour notre Patrie, en un moment historique où elle a été meurtrie par la nature et les assauts criminels de l’empire décadent, compter sur la solidarité de Chavez constitue un véritable privilège. On n’a jamais entendu une phrase aussi internationaliste et solidaire que celle qu’il a adressée à notre peuple : « La terre du Vénézuela est aussi la tienne ! »

L’impérailisme essaie de le liquider politiquement ou de l’éliminer à tout prix, sans se préoccuper que sa mort représenterait une catastrophe pour le Vénézuéla et pour l’économie et la stabilité de tous les gouvernements d’Amérique Latine et des Caraïbes.

Mes conversations avec lui sont caractérisées par le point de vue que je soutiens, à savoir que , pour le moment, le plus important est de sauver le Vénézuéla de la politique offensive des États-Unis. Lors de sa dernière visite, nous avons parlé de l’ampleur du soutien qu’il nous offre et de celui qu’il veut nous offrir, et de notre suggestion de concentrer le maximum de ressources possible dans la bataille interne qu’il livre actuellement contre l’offensive médiatique et les réflexes conditionnés semés durant tant d’années par l’impérialisme.

D’ici au 23 Novembre, la bataille qui se livre est de grande importance, et nous ne souhaitons pas que le soutien à Cuba puisse être pris comme prétexte pour porter atteinte à la Révolution Bolivarienne.

Les 92 ouvriers du bâtiment vénézuéliens intégrant les Brigades socialistes du Travail Volontaire, envoyés pour construire des maisons à Pinar del Rio, constituent tout un symbole de notre époque.

Nous vivons des instants de grande importance. La consultation populaire pour approuver la nouvelle Constitution en Équateur a une grande portée. Chavez rencontrera Lula au Brésil lundi. Ce soir il y a un débat télévisé Obama-McCain. Ce sont toutes des nouvelles importantes.

Pour lui, je ne veux pas laisser ces lignes pour lundi, quand déjà demain samedi il sera de retour dans sa Patrie et en train de parler à nouveau à son peuple le dimanche. Il utilise toujours quelque chose de ces réflexions dans son combat »

Fidel Castro Ruz

source: http://bellaciao.org/fr/spip.php?article71765
En espagnol : http://www.radiomundial.com.ve/yvke…



Avant que le soir ne se pose



Bénis-moi mon Père Noir, Maintenant et Ici.

Bénis sois-tu mon Père Noir.
Bénis sois-tu pour ce sourire avec lequel tu m’as bercée.
Ton sourire d’ombres en fa mineur sur les cordes dièses des lois.

Ô ! Bénis-moi mon Père Noir.
Maintenant et Ici.
C’est à mon tour de balançoire
De sourire Noir aussi.

http://www.dailymotion.com/video/k21Y2GvXBhY9wIfJAL

 

WHAT A WONDERFUL WORLD
(George David Weiss / Bob Thiele)

I see trees of green, red roses too
I see them bloom for me and you
And I think to myself
What a wonderful world

I see skies of blue and clouds of white
Bright blessed days, dark sacred nights
And I think to myself
What a wonderful world

The colors of the rainbow, so pretty in the sky
Are also on the faces of people goin’ by
I see friends shakin’ hands, say « How do you do? »
They’re really sayin’, « I love you. »

I hear babies cryin’, I watch them grow
They’ll learn much more than I’ll ever know
And I think to myself
What a wonderful world

Yes, I think to myself
What a wonderful world



123456...14

djurdjura |
MARINE NATIONALE EN INDO |
last0day |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ECRIVAIN PUBLIC, ZAZ ET PLUS
| Corsica All Stars [CAS]
| _*MoN DeLiRe A mWa !!!*_